photo profil thérapeute analytique

Kévin Monteiro
Thérapeute analytique

La thérapie analytique

Nous sommes tous soumis à des conflits psychiques internes. La thérapie analytique est une psychothérapie dans laquelle la parole du patient est libre de tout jugement afin de favoriser la verbalisation des moments de vie, souffrances, mal-êtres, passé ou présent.

Concrètement, le thérapeute instaure un climat de neutralité bienveillante afin d’accompagner le patient vers une meilleure compréhension de lui même, dans le but d’améliorer son présent et son futur. Le travail se fait lors de séances de 50 minutes qui se déroulent en face à face.

Afin de pouvoir pratiquer dans un cadre neutre et bienveillant avec mes patients, j’ai effectué une psychanalyse et suis en supervision constante. Je suis membre de la Société Internationale de Psychanalyse Appliquée (ISAP) qui assure une éthique et formation continue des thérapeutes et psychanalystes adhérents.

La psychanalyse, c’est aider les gens à devenir ce qu’ils sont..

Françoise Dolto, pédiatre et psychanalyste

D'autres méthodes d'accompagnements

En accord avec le patient,  plusieurs approches peuvent être intégrées au cours de la psychothérapie.

hypnose, chemin vers le préconscient

Hypnothérapie ericksonienne

L’hypnose ericksonienne permet au patient réceptif à la suggestion d’entrer dans un état proche du sommeil. L’emploi de métaphores par le thérapeute permet de laisser libre cours à l’inconscient pour s’exprimer et retrouver des sensations ou des émotions profondes. 

Si le patient le désire, l’éveil de connexions inconscientes peut amener à des changements conscients. L’hypnose peut traiter plusieurs symptômes comme l’angoisse, les deuils, les phobies, les séparations…

sexothérapie

Sexothérapie

Bien que parfois tabou, la sexualité est au centre de notre société et de nos comportements conscients et inconscients. La thérapie peut être abordée autour de la sexualité du patient, réelle ou fantasmée. 

Le rôle du thérapeute est alors d’accompagner le patient à travers ses interrogations, ses doutes, ses envies sur ce sujet, et lui permettre de poursuivre la thérapie autour de cet axe tant qu’il le jugera nécessaire.

Comme pour toute psychothérapie, le thérapeute est tenu au secret professionnel.

mouvements oculaires thérapeutiques (type EMDR)

Mouvements Oculaires Thérapeutiques

Durant le sommeil paradoxal, les informations sont traitées et stockées dans la mémoire. Ce processus est perturbé suite à un choc émotionnel ou un traumatisme (agression, décès, accident, …). Cette technique permet de traiter le symptôme en résultant : l’État de Stress Post-Traumatique (ESPT).

Dérivé de l’EMDR, les mouvements oculaires thérapeutiques (M.O.T.) permettent de reconnecter les processus de traitement de l’information (émotionnels, mnésiques, comportementaux) qui ont été dissociés par le trauma.

“Ce que nous accomplissons à l’intérieur modifie la réalité extérieure”.

Otto Rank, psychologue et psychanalyste

Comment choisir son psy ?

Psychiatre, psychologue, psychanalyste, psychothérapeute… quelques pistes pour s’y retrouver dans tous ces titres.

Le psychiatre est un médecin, c’est le seul psy pouvant prescrire des médicaments psychotropes.

Le psychologue a effectué une formation universitaire en  psychologie. Suivant sa spécialité, le psychologue peut exercer dans de multiples branches (justice, scolaire) et utiliser des tests divers (personnalité, QI…).

Psychothérapeute, sémantiquement, c’est celui qui utilise une psychothérapie pour accompagner ses patients, il en existe plusieurs : thérapie analytique, thérapie cognitive et comportementale (TCC), psychodrame, psychanalyse.

Le psychanalyste a effectué sa propre cure analytique, il a été “sur le divan” afin de comprendre ses propres mécanismes de défenses psychiques, sa construction psychique, et avoir résolu ses propres problématiques. Cela permet de pouvoir accueillir le patient dans un cadre bienveillant, neutre, en dehors de tout jugement. C’est une spécialisation où se retrouvent certains psychiatres, psychologues et thérapeute.

Au final, votre choix est surtout une question de ressenti. Ce ressenti vous ne l’aurez qu’au premier rendez-vous avec le psy. La clé est d’être en confiance et libre de tout jugement pour faire un “bon” travail sur soi.

La vie est comme un escalier, chaque marche se ressemble mais se monte différemment

Mélanie Klein, psychanalyste

Contact

Consultations

Sur RDV uniquement

Lundi au Vendredi : 10h - 19h
Samedi : 10h - 17h

Téléphone

06 52 66 55 10

Adresse

3 rue Pierre Valadier
34470 Pérols

TRAM T3, Arrêt Pérols Centre

Tarif

50€ / séance

Espèces et chèques

Fermer le menu